Aia... île d'Aix 2

Publié le par bigoudene46

Je prenais donc le bateau le 11 avril... et je n'étais pas la seule car c'était le début des vacances de printemps et il faisait beau... donc le bateau était plein de familles masquées, capuchonnées qui venaient passer la journée sur l'île. Les enfants comme les adultes guettent le fameux fort Boyard... que l'on ne découvre qu'à l'arrivée sur l'île. La mer est marron... il faut dire que les vents forts de ces derniers jours ont sacrément brassé les fonds ! Dominique m'attend sur le port avec son vieux vélo rouillé auquel elle est très attachée et la cariole des îliens dans laquelle je dépose mes affaires. 

Un arrêt à la boulangerie... où l'on croise Catherine la factriceUn arrêt à la boulangerie... où l'on croise Catherine la factrice

Un arrêt à la boulangerie... où l'on croise Catherine la factrice

Arrivée à la maison, Dominique me prête un vélo et nous partons ensemble faire le tour de l'île côté nord. En chemin, elle me raconte son île. La végétation est très en retard cette année... je ne verrai pas les roses trémières caractéristiques ! Après le repas partagé dans la maison, je repars seule avec le vélo pour revenir juste après le port, afin de dessiner la porte d'entrée du bourg, fortifiée. Avant même de mettre un pied sur l'île, on distingue les fortifications. Sa position au débouché de la Charente et de tous les ports de la côte Saintongeaise fit de l'île une plateforme militaire idéale.

La porte d'entrée d'île-d'Aix

La porte d'entrée d'île-d'Aix

C'est le marquis Marc René de Montalembert (1714-1800) théoricien de la fortification qui fut requis en 1778 pour la défense de l'île. On franchit donc ces grosses portes pour parvenir sur la place d'Austerlitz puis la rue Napoléon. Autant dire que l'empereur a laissé de fortes traces sur l'île (j'en reparlerai) !

J'ai un peu de mal à retrouver les réflexes sur ce long carnet... il me faut réapprivoiser le format, le papier... 2 ans sans cette pratique, ça se sent ! Tout à coup, le banc sur lequel je m'étais installée pour dessiner, se remplit d'enfants qui sortent des kayaks dans les douves car il y a des camps de vacances sur l'île !

île d'Aix - place d'Austerlitz

île d'Aix - place d'Austerlitz

Je me dirige ensuite vers la place d'Austerlitz car nous avons rendez-vous avec Dominique dans la grande maison aux volets verts qui se trouve en face... cette belle maison est celle de Catherine et Jean-Pierre, qui me raconteront à leur tour leur île.

La place d'Austerlitz a perdu pratiquement tous ses arbres lors de la tempête de 1999. Sur l'île, les tempêtes Martin (1999) et Xinthia (2010) ont laissé des traces.

Lorsque les arbres sont tombés, Catherine me dit qu'ils auraient bien vu des petits bosquets ombragés... mais ce fut une allée cavalière qui fut installée...à son grand désarroi !

Comment ne pas s'arrêter devant le buste de Napoléon à l'entrée de la place... Il est difficile à dessiner je trouve !!! Quelques calèches passent... 

île d'Aix - place d'Austerlitzîle d'Aix - place d'Austerlitz
île d'Aix - place d'Austerlitzîle d'Aix - place d'Austerlitz

île d'Aix - place d'Austerlitz

Chez Catherine et Jean-Pierre, il y avait aussi Sophie, que je reverrai ensuite. Elles me disent toutes deux avoir vu des huppes fasciées au fort Liédot le matin. Elles me montrent la photo... et là, je me dis que je vais faire mon possible pour en voir une, c'est tellement joli ! Je laisse donc une place sur mon carnet pour la dessiner à mon retour (seul dessin du carnet fait d'après photo à mon retour)

Huppe fasciée

Huppe fasciée

Publié dans île, île d'Aix, île du Ponant

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article