Yôko Ogawa : « Parfum de glace »

Publié le par bigoudene46

« Quand on essaie de reconnaître des odeurs, on se perd dans le vaste monde du passé que chacun porte en soi. Il n’y a pas de bruit dans le monde du passé. De la même manière que les rêves sont insonores. La mémoire, alors, est le seul poteau indicateur dont on dispose. »

Publié dans lire...

Commenter cet article