Niki de Saint Phalle au grand palais...

Publié le par bigoudene46

Malheureusement, si vous n'avez pas vu cette expo, elle est terminée depuis le 2 février !

Je ne connaissais que quelques œuvres de Niki de Saint Phalle comme la fontaine Stravinsky qu'elle avait réalisée conjointement avec le sculpteur Jean Tinguely qui fut aussi son compagnon.

Lors de cette expo, j'ai aussi découvert la femme grâce aux nombreuses vidéos dans lesquelles on voit poindre toute sa révolte, dans sa manière de s'exprimer comme dans ses paroles. Du coup, j'ai vraiment eu envie d'en savoir plus et j'ai acheté sa biographie ! (mais je n'ai pas encore eu le temps de m'y plonger !)

Niki de Saint Phalle au grand palais...
Niki de Saint Phalle au grand palais...

Niki s'appelait en réalité Catherine Marie-Agnès Fal de Saint Phalle, une fille de la noblesse en rupture avec les conventions de son milieu. Elle fut d'abord mannequin puis artiste bohème, épouse et mère avant de devenir une tireuse défrayant la chronique. Elle porta haut les couleurs de la révolte et du féminisme, dans sa vie comme dans son œuvre. (d'après le texte de Myriam Boutoulle dans le connaissance des arts hors série dédié à l'expo)

Un art comme une thérapie pour exorciser les attouchements paternels dont elle a été victime.

Niki de Saint Phalle au grand palais...

Comme il s'agissait de l'avant dernier jour de l'expo et qu'en plus c'était un dimanche, il y avait énormément de monde... Bon, j'avais un billet coupe file, mais le monde se retrouve aussi à l'intérieur, ce qui signifie qu'il faut "défiler" devant les œuvres non pas à son propre rythme mais en suivant l'allure de la masse... Pas simple !

Dans les premières salles, ce sont des toiles assemblages d'objets, un travail sur les textures

Autoportrait 1958 59
Autoportrait 1958 59

Autoportrait de l'artiste qui a été très marquée par l’œuvre de Gaudi pour le parc Güell que l'artiste a visité en 1955.

The Bride 1965
The Bride 1965

On arrive ensuite à l'ère des Nanas en commençant par les mariées et les scènes d'accouchement.

La mariée à Cheval 1963
La mariée à Cheval 1963

"Je compris très tôt que les hommes avaient le pouvoir et ce pouvoir, je le voulais. Oui, je leur volerais le feu. Je n'accepterais pas les limites que ma mère tentait d'imposer à ma vie parce que j'étais une femme" (Niki de Saint Phalle)

Accouchement rose 1964
Accouchement rose 1964

Peu de personnes s'étaient aperçues que cette série des nanas était une œuvre extrêmement féministe ! "or tout son travail en parle, sa correspondance, ses écrits biographiques, les interviews qu'elle a données" (Valérie Bougault)

"Enfant, je ne pouvais pas m'identifier à ma mère, à ma grand-mère, à mes tantes ou aux amies de ma mère; Un petit groupe plutôt malheureux. Je ne voulais pas devenir comme elles, les gardiennes du foyer."

Dolorès 1968-1995
Dolorès 1968-1995

Elle va ensuite faire une énorme statue en 1964, "une femme très bizarre, quinze fois plus grosse et grande qu'elle, debout sur des talons, avec de très belles couleurs... Bienvenue aux Nanas, créatures joyeuses et fantasques, d'abord sculptures sur treillis métallique tendu de tissus, puis façonnées en résine de polyester. Opulentes et légères cependant, toujours en équilibre, suspendues, soulevées du sol, elles dansent sans fin, dans une célébration de la vie solaire et décomplexée." (Valérie Bougault)

"Elisabeth" 1965 et "Bénédicte" 1965
"Elisabeth" 1965 et "Bénédicte" 1965"Elisabeth" 1965 et "Bénédicte" 1965"Elisabeth" 1965 et "Bénédicte" 1965

"Elisabeth" 1965 et "Bénédicte" 1965

Niki de Saint Phalle au grand palais...

J'avoue qu'on ressent tout de même quelque chose de magique, féérique lorsqu'on pénètre dans la salle où les trois grâces dansent sur un socle de manège... Les miroirs scintillent et l'on retrouve une âme d'enfant !

nana ballon 2007nana ballon 2007

nana ballon 2007

La toilette 1978
La toilette 1978

Mais les femmes ne sont pas que ces nanas débridées aux formes épanouies... elles sont aussi des mères dévorantes (à l'image de l'araignée chez Louise Bourgeois)... Ses relations tendues avec sa propre mère trouvent écho dans ces sculptures "dont les courbes, le rose et les cours en surnombre donnent corps à la complexité de la relation mère-fille" (GM)

Le thé chez Angelina 1971
Le thé chez Angelina 1971

Le thé chez Angelina 1971

Niki de Saint Phalle au grand palais...

Vient ensuite la salle des tirs... "Le Tir se situe avant le Mouvement de libération des femmes. C'était très scandaleux de voir une jolie jeune femme tirant avec un fusil et râlant contre les hommes dans ses interviews (...)"

Avec les tirs, Niki de Saint Phalle prend le pouvoir. Quand elle pose armée sur les photographies, elle rend ce phénomène évident avec un mélange d'humour, de séduction et d'arrogance. Avec les Tirs, elle assassine aussi la petite fille, la jeune femme et la femme qu'elle a été. Élevée pour "le marché du mariage", son émancipation a été arrachée de haute lutte.

King Kong 1962King Kong 1962King Kong 1962

King Kong 1962

L'oeuvre de King Kong représente une ville de gratte-ciel bombardée par le feu ennemi, tandis qu'on aperçoit le drapeau américain et des avions s'écraser contre les tours. Cette scène touche au présage 40 ans auparavant ! C'est aussi le plus grand Tir et l'un des derniers de l'artiste. Il rassemble toutes les thématiques de cette série complexe : politique, féminisme et anti religieux.

Le rêve de Diane
Le rêve de Diane

Une grande partie de l’œuvre de Niki de Saint Phalle est une manifestation de son univers imaginaire dans lequel s'exprime la dualité du monde et la polarité qui nous habite...

Niki de Saint Phalle au grand palais...

La dernière partie de l'exposition est consacrée à l'espace public, c'est "l'Art pour tous"

Pour Niki de Saint Phalle, l'une des raisons d'être de la création est d'apporter de la joie, de l'humour et de la couleur dans l'existence.

Le jardin des Tarots, en Toscane, marque l'aboutissement d'une utopie : celle d'un art à partager et à investir...

Niki de Saint Phalle au grand palais...
Niki de Saint Phalle au grand palais...

J'ai particulièrement été intéressée par ce projet qui n'a duré que quelques mois : HON (qui veut dire "Elle" en suédois)

Une personnalité riche et complexe qui a donné une oeuvre variée, colorée, attachante !

Niki de Saint Phalle au grand palais...

Commenter cet article